Now Reading:
Etats-Unis – hausse historique du budget alloué au renseignement militaire
Full Article 3 minutes read

Etats-Unis – hausse historique du budget alloué au renseignement militaire

Par  Xavier Marié

 

 

Le Pentagone a dévoilé un budget du renseignement militaire (Military Intelligence Program – MIP) d’environ 22 milliards de dollars, en hausse de 18% par rapport à l’an dernier (19,2 milliards de dollars), mettant en exergue la forte montée en puissance des activités de renseignement conduites par les agences relevant du Département de la Défense.

 

Cette intensification est largement expliquée par le fort besoin en activités ISR (Renseignement, Surveillance et Reconnaissance) suscité par l’engagement militaire américain sur plusieurs théâtre d’opérations, en particulier au Levant, en Afghanistan et en Afrique. En outre, le renseignement militaire a également accru ses activités concernant la Russie depuis l’annexion de la Crimée en 2014.

 

Selon un rapport du service de recherche du Congrès (Congressional Research Service – CRS), ce budget vise à financer « les activités de renseignement militaire visant à soutenir les priorités en matière de renseignement aux niveaux opératif et tactique, en soutien aux opérations militaires ». Ce financement peut également être consacré à la dissémination d’information relative à des Etats étrangers ou des groupes politiques, ainsi qu’à des activités secrètes ou clandestines à l’encontre d’individus ou de groupes politiques et militaires. D’après le CRS, une partie de ces fonds est également destinée aux opérations conduites par le Commandement des Opérations spéciales (US SOCOM). Il s’agit notamment de doter les aéronefs (avions, hélicoptères et drones) mis en œuvre par les forces spéciales américaines de capteurs ISR avancés et de capacités de stockage de données capables de fonctionner dans une large variété d’environnements.

 

Le budget du renseignement militaire est à distinguer du budget alloué au renseignement national (National Intelligence Program – NIP) qui porte à la fois sur des programmes militaires et civils. Ce budget était, pour l’année fiscale 2018, de 57,7 milliards de dollars, soit le plus important montant jamais alloué. Le NIP couvre un certain nombre de programmes militaires correspondants aux différentes agences de renseignement qui relèvent du Pentagone : National Geospatial-Intelligence Program, National Reconnaissance Program et le General Defense Intelligence Program mis en œuvre par la Defense Intelligence Agency. Au plan civil, le NIP finance les programmes de renseignement humain et en source ouverte de la CIA, les opérations de contre-espionnage du Département de l’Energie en matière d’activités terroristes touchant au nucléaire et enfin les opérations de lutte contre la contrebande d’armes et le narcotrafic conduites par le Département de la Sécurité nationale.

 

C’est donc un total d’environ 78,4 milliards de dollars qui a été alloué pour 2018 aux différents programmes de renseignement des agences américaines, mettant spectaculairement en relief l’importance accordée par le gouvernement américain à ce domaine hautement sensible, ainsi que la place éminente qui lui est consacrée dans les opérations militaires.

Input your search keywords and press Enter.