Now Reading:
James Mattis : la Corée du Nord n’aurait pas débuté sa dénucléarisation
Full Article 2 minutes read

James Mattis : la Corée du Nord n’aurait pas débuté sa dénucléarisation

Interrogé sur la question, le SECDEF a déclaré ce mercredi ne pas être « au courant » de mesures prises par le régime nord-coréen pour dénucléariser son pays suite au sommet de Singapour du 12 juin entre Kim Jong-un et Donald Trump : « les négociations détaillées n’ont pas commencé. Je ne m’attendrais pas à ça pour le moment »  a-t-il rajouté. Ces propos font suite à la déclaration conjointe signée par les deux dirigeants à la suite du sommet où la Corée du Nord s’engageait « à travailler à la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne ». Mais la déclaration ne contient aucun détail concernant la manière d’atteindre cet objectif. Juste après la rencontre avec le dirigeant nord-coréen, Donald Trump avait pourtant déclaré aux journalistes que ce dernier s’était engagé (verbalement) à démanteler un de ses sites de test de missiles. Mercredi, le site en question a été identifié par un fonctionnaire américain comme étant le Sohae Satellite Launching Ground utilisé par le régime nord-coréen pour tester les moteurs à propergol liquide qui propulsent ses missiles balistiques longue portée. Cependant, la Corée du Nord n’a pas officiellement confirmé l’engagement pris (selon Donald Trump) par Kim Jong-un et le démantèlement du site en question serait principalement symbolique d’après Yang Uk, chercheur au Korea Defence and Security Forum puisque la Corée du Nord a terminé de développer ses lanceurs. La fermeture du site n’empêcherait donc pas la poursuite du programme de missiles balistiques intercontinentaux.

Input your search keywords and press Enter.